lundi 10 février 2020

Bienvenue!


Soyons honnêtes : la plupart d’entre nous souhaitent ne jamais se retrouver dans un palais de justice, parce qu’il est souvent synonyme de mauvaises nouvelles. Être devant la justice, peu importe pourquoi, est quelque chose que nous préférons tous éviter et qui peut amener son lot de stress et de questionnements.

Sans compter que les palais de justice sont des lieux qui peuvent sembler austères et réservés aux initiés avec leurs codes complexes et leurs avocats et juges en toge.

Mais la justice, c’est tellement plus que ça!

C’est pourquoi le ministère de la Justice, le MJQ, lance ce blogue à l’occasion de la nouvelle année. Son but : vous faire mieux connaître vos droits, le fonctionnement de notre système judiciaire de même que les actions qui sont posées pour rendre la justice plus efficace et plus accessible.  

Qui suis-je? Mon nom est Alex Pothier, je suis avocat et je suis le porte-parole du MJQ.

En compagnie de collègues, nous allons répondre ici même à de véritables questions qui nous ont été envoyées par des citoyens.

N’hésitez pas à communiquer avec moi, que ce soit par le biais des commentaires au bas de la page de ce blogue ou sur nos réseaux sociaux : je souhaite que cet outil réponde à vos besoins et puisse vous guider vers les bonnes ressources.

Dans les prochains mois, nous vous fournirons des informations utiles afin de vous accompagner dans plusieurs étapes de la vie.  

J’espère que vous serez au rendez-vous. Au plaisir de vous lire!

Alex

5 commentaires:

  1. Bonjour
    Je suis père de 7 enfants, 5 sont de ma première union .garde partagé 50/50 Je paie pension depuis la séparation et depuis le divorce.
    Ma plus vieille fille de 15 ans a décider cette année de rester chez sa mere car elle aime mieux être la car sa mère est agent de bord et est souvent absente et aussi car elle a une chambre à elle seule. Bref jai accepter cette condition pour le bonheur de ma fille et la règle était que quand sa mère est absente pour le travail elle ne doit pas être seul. Elle doit être en présence de ses grands parents par exemple. Tout récemment jai a pris que sa mère l'autorisait à être seule quand elle travail car elle a 15 ans et elle se dit qu'elle est assez responsable sans m'avertir du changement et moi qui n est pas d'accord me fait répondre par ma fille que j'ai aucun droit sur elle et que sa mère pense que j'exagère....quoi faire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Les médiateurs familiaux le disent, la première étape pour s'entendre est d'entamer le dialogue avec l'ex-conjoint. En discutant avec la mère de votre enfant des raisons pour lesquelles vous souhaitez un degré de surveillance plus important, peut-être trouverez-vous ensemble une façon de régler la situation. Si cela ne s'avère pas fructueux, il est possible de faire appel à un médiateur pour convenir ensemble des questions de garde d'enfants. Ce service de médiation familial peut même être gratuit dans certains cas (https://www.justice.gouv.qc.ca/couple-et-famille/separation-et-divorce/la-mediation-familiale-pour-negocier-une-entente-equitable/)

      De mon côté, je ne peux vous donner de conseils juridiques spécifiques à votre situation, mais vous trouverez ci-dessous des liens vers de l'information sur le droit familial qui risque de vous intéresser :
      • https://www.educaloi.qc.ca/capsules/changer-la-garde-des-enfants
      • https://www.educaloi.qc.ca/capsules/limportance-de-lopinion-de-lenfant-au-sujet-de-sa-garde
      • https://www.justice.gouv.qc.ca/couple-et-famille/etre-parents/lautorite-parentale/

      Bonne journée!

      Supprimer
  2. Êtes vous en mesure de clarifier :
    En période de pandémie COVID-19,n'est il pas de mise de maintenir les ordonnances jugées ? Je fais référence, entre autre aux ordonnances au civil (chambre de la famille) de produire certaines informations / documents spécifiées/dates indiquées?!?! Est-ce que l'ordonnance prévaut?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Les ordonnances rendues par les tribunaux, notamment les ordonnances de garde ou de droits d’accès, et les ententes convenues entre les parents en matière familiale, par exemple dans le cadre d'une médiation, doivent être respectées autant que possible. Pour plus d'informations à ce sujet, je vous invite à consulter notre section sur les questions les plus fréquentes en matière de garde d'enfant: https://www.justice.gouv.qc.ca/coronavirus/questions-frequentes/questions-reponses-garde-enfants/. Par ailleurs, si vous souhaitez obtenir des conseils juridiques gratuits sur votre situation spécifique, en lien avec vos droits et obligations dans le contexte de la pandémie actuelle, vous pouvez contacter la Clinique d'assistance juridique COVID-19 au 1 866 699-9729 (sans frais).

      Alex

      Supprimer
  3. Grâce à vos judicieux conseils, je suis parvenue à faire valoir équitablement ses droits d'enfant mineure, à ma fillette de 10 ans! Milles mercis de NOUS deux!!!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire. Veuillez noter qu'il sera publié seulement s'il respecte la nétiquette du ministère de la Justice. Le cas échéant, je m'engage à répondre à votre message dans les deux jours ouvrables.

Au plaisir d'échanger avec vous!

Alex

Ma situation financière a changé depuis la fixation de la pension alimentaire pour mes enfants. Est-ce que je peux faire rajuster le montant sans retourner devant le tribunal?

Le Service administratif de rajustement des pensions alimentaires pour enfants (SARPA) permet exactement ça : rajuster une pension alimentai...